· 

Les actualités à retenir en novembre

Dans cette nouvelle rubrique mensuelle, nous mettons en place un récapitulatif de différents articles et informations donnés durant le mois. Ainsi, dans un court résumé de chaque texte, vous aurez la possibilité de lire ou de relire des articles qui ont marqué l’actualité de Belin-Béliet. 


Dimanche 03 novembre : Tempête Amélie, un réveil tumultueux

Le mois de novembre débutait à peine que l’Automne livrait son premier caprice. Au matin du dimanche 03 novembre, la Tempête Amélie malmenait le territoire. Loin d’être la commune la plus exposée, les dégâts seront tout de même importants. Avec des vents soufflant jusqu’à 117 km/h, un chêne tombera sur une maison dans le quartier de Garrot. Plus de peur que de mal puisque l’habitation aura pu être préservée. Au Parc Lapios, les arbres les plus fébriles ont été déracinés à la force de Dame Nature. Pendant presque une semaine, plus de cinquante foyers seront privés d’électricité. 


Mercredi 06 novembre : Unis Pour Salles se lance dans la course

À Salles, dans un climat surchauffé, les municipales étaient lancées depuis de longs mois. Dans cette atmosphère, « Unis Pour Salles » annonçait ses intentions. Sous la houlette de quelques visages de l’actuelle opposition, ce collectif aux sensibilités différentes prône une démocratie participative et compte dans ses rangs pas moins de 90 membres. Avec la candidature de l’élu dissident Jean-Dany Garnung, « Unis Pour Salles » est la deuxième à se déclarer, sans toutefois révéler le nom de leur tête de liste. 


Jeudi 07 novembre : Rédouane Louaazizi, l’invité presque surprise 

Premier candidat à se lancer dans la course aux municipales à Belin-Béliet, Rédouane Louaazizi officialisait une candidature pas si « surprise » que cela. Sans étiquette, la tête de liste de « Dynamisons Belin-Béliet Naturellement » usait d’une campagne de communication intensive sur les réseaux sociaux afin de préparer ses intentions dignes d’un secret de polichinelle. Le 07 novembre, Le Belinétois vous révélait sa candidature. Les Municipales étaient enfin lancées. 

 


Samedi 09 novembre : La seconde vie du lavoir de Belin 

À l’appel de l’association Une Pierre à l’édifice, des belinétois répondaient présents en ce samedi matin pour réhabiliter un lieu tombé dans l’oubli. À la force de tous, cet emblème de l’histoire des lavandières dans le Val de l’Eyre retrouvait peu à peu sa splendeur d’antan. Dans une ambiance conviviale et ô combien importante tant la tâche s’avérait difficile, le lieu redevenait ce qu’il était auparavant : un témoin préservé de notre passé. 


Lundi 18 novembre : Cyrille Declercq entre dans la course

Son intention était jusque-là inconnue. Le 18 novembre, Le Belinétois vous annonçait la candidature de Cyrille Declercq, élu de l’opposition du groupe Agir Durablement pour Belin-Béliet. Dans ses rangs, des membres de la première heure et des nouveaux visages pour apporter un regard nouveau sur Belin-Béliet. Au centre de son programme, trois piliers : Humain, Nature et Culture. À la tête d’un groupe sans étiquette, le candidat repart une seconde fois pour la quête municipale, une course dans laquelle il s’était incliné d'une poignée de voix en 2014 face à l’actuel maire Marie-Christine Lemonnier. 


Lundi 25 novembre: Les Amis de la Terre ont leur mot à dire

 

En marge de la campagne municipale, une association du Val de l’Eyre s’immisçait dans le paysage associatif du territoire pour peser dans la balance. Le groupe des Amis de la Terre du Val de l’Eyre annonçait son intention de porter des actions locales et envisager ensemble des solutions autour de la question climatique et environnementale. Dans ce sens, ils ont promis de distribuer un questionnaire à tous les candidats dans le Val de l’Eyre afin de connaître les engagements environnementaux que les élus prendront au cours d’un hypothétique mandat de maire. Ils organiseront un Forum Intercommunal le 14 décembre prochain. 


Jeudi 28 novembre : L'appel des Coquelicots entendu

En fin de mois, le collectif des Coquelicots du Val de l’Eyre avait été convié à un rendez-vous avec la mairie de Belin-Béliet. Une rencontre qui faisait suite à une lettre envoyée par le groupe du mouvement « Nous voulons des Coquelicots » aux cinq mairies du Val de l’Eyre. Au terme de l’entretien, la municipalité assurait son engagement sur la proposition de l’appel des Coquelicots sur la page d’accueil du site internet communal ainsi que deux autres mesures. 


Vendredi 29 novembre: Jérôme Gellibert troisième candidat

Actuel adjoint au maire en charge des Finances, l’élu Jérôme Gellibert se positionne officiellement en tant que candidat. À la tête de la liste « Des traditions et un avenir en commun », l’homme de 44 ans rassemble dans ses rangs des actuels conseillers municipaux et des nouveaux visages du cru. Loin de vouloir être le candidat exclusif de l’actuel majorité, il se dit prêt à écouter les Belinétois et veut rassembler autour d’un projet cohérent. 


Écrire commentaire

Commentaires: 0