· 

Municipales 2020 : Rédouane Louaazizi candidat à la mairie de Belin-Béliet

Par Corentin Barsacq

C’est désormais officiel. Rédouane Louaazizi sera tête de liste Dynamisons Belin-Béliet Naturellement. 

Il est le premier candidat déclaré dans la course aux Municipales 2020 à Belin-Béliet. Rédouane Louaazizi, 39 ans et militaire depuis 1998 est désormais prêt à servir sa ville. Dans un communiqué de presse adressé aux journaux locaux et régionaux, le Belinétois a officialisé sa candidature pour les prochaines élections municipales. Il sera le premier nom de la liste « Dynamisons Belin-Béliet Naturellement ». Une nouvelle qui n’est pas une surprise puisqu’il était jusqu’à présent président de l’association « Belin-Béliet Notre avenir en confiance » créé en mars 2019 et ouvertement vouée à la constitution d’une liste pour les Municipales. 

« Mettre un terme à ma carrière pour servir autrement » 

Dans ce long communiqué, le candidat évoque son choix de mettre un terme à sa carrière militaire au profit d’une vie désormais politique : « Militaire depuis 1998, manager expérimenté dans les forces spéciales et conseiller en gestion de crise, j’ai eu l’honneur et la fierté de servir mon pays. Aujourd’hui j’ai décidé de mettre un terme à ma carrière pour servir autrement : servir Belin-Béliet et les Belinétois. »

 

Qualifiant la ville de « belle endormie marquée par la fermeture des établissements Cazenave », il égratigne au passage la majorité actuelle : « Il faut accepter l’évidence, un troisième mandat de l’équipe sortante n’apportera rien de nouveau à Belin-Béliet. Notre commune a besoin de changement et d’un nouveau souffle. » Candidat sans étiquette, le trentenaire va désormais débuter sa campagne aux contacts de la population locale avec en ligne de mire, les 15 et 22 mars prochains. 


Le communiqué de presse en entier


"Les 15 et 22 mars 2020, les Belinétoises et Belinétois seront appelés à choisir les femmes et les hommes qui les représenteront, dans le cadre institutionnel le plus proche qui soit : le cadre communal.

 

Nous souhaitons que chacune et chacun d’entre eux soient fiers de vivre à Belin-Béliet, fiers de son histoire et de son patrimoine naturel exceptionnel, et reconnu comme tel, au cœur du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne.

 

Malgré ce potentiel extraordinaire, inexploité depuis des années, Belin-Béliet est aujourd’hui une belle endormie au sein de notre canton et reste marqué par la fermeture des établissements Cazenave, ne cessant aujourd’hui encore de perdre équipements et services.

Il faut accepter l’évidence, un troisième mandat de l’équipe sortante n’apportera rien de nouveau à Belin-Béliet. Notre commune a besoin de changement et d’un nouveau souffle.

 

Militaire depuis 1998, manager expérimenté dans les forces spéciales et conseiller en gestion de crise, j’ai eu l’honneur et la fierté de servir mon pays. Aujourd’hui j’ai décidé de mettre un terme à ma carrière pour servir autrement : servir Belin-Béliet et les Belinétois, avec une équipe compétente, dynamique et enthousiaste, qui saura s'investir dans le développement de notre belle commune tout en préservant son identité et son patrimoine.

 

Il est temps de se donner des priorités d’actions claires. Depuis 2008, le taux de chômage a triplé, il est du ressort de la municipalité de mettre en place un plan d’action de lutte contre le chômage, notamment celui des jeunes ; c’est une priorité !

 

L'environnement, que connaissaient si bien nos aînés et dont nous mesurons aujourd’hui chaque jour un peu plus la vulnérabilité, doit retrouver une importance centrale dans nos choix et nos orientations.

Les entreprises locales, les commerces de proximités, portent en eux la vie économique et sociale, indispensable à Belin-Béliet. Mon équipe et moi-même mettrons un point d'honneur à les soutenir.

 

Nous dynamiserons l'activité touristique et l’offre culturelle par une action raisonnée de mise en valeur et de communication de chacun de nos patrimoines naturels et bâtis. Trop d’associations ont le sentiment de ne pas être entendue et s’épuisent. Elles ont besoin d’une municipalité qui les soutienne. Faire vivre une ville réclame une écoute permanente, un dialogue apaisé et un rassemblement indispensable.

 

Ces six prochaines années, si les Belinétoises et Belinétois en font le choix, nous nous consacrerons à faire de notre commune un lieu de vie apaisé et structuré, tourné vers un avenir que nous aurons, ensemble, choisi !

 

Nous aurons le plaisir très prochainement de venir à la rencontre de nos concitoyens, afin de nous présenter et d’échanger, avec chacune et chacun, sur ce sujet qui nous relie et nous tient particulièrement à cœur : Belin-Béliet.

 

Rédouane LOUAAZIZI,

Candidat tête de liste et Belinétois passionné,

& toute l’équipe de Dynamisons Belin-Béliet Naturellement"

 

Écrire commentaire

Commentaires: 6
  • #1

    Bernadeau christine (lundi, 11 novembre 2019 08:34)

    le courage de vouloir changer les choses c'est tout a votre honneur.Bonne route Monsieur

  • #2

    Doudou (lundi, 11 novembre 2019 18:09)

    Bravo,
    Belle initiative et beau projet .
    Apparement un renouveau réfléchi pour cette commune que je ne manquerai pas de revisiter à mon prochain passage dans la région .
    Bien à vous.

  • #3

    François Giildas (vendredi, 22 novembre 2019 20:57)

    Pas du tout crédible, pas d'expérience en la matière, bref encore un clown!!!
    Belin Béliet a besoin de sérieux et pas d'un fanfaron!

  • #4

    le segretout du patois (vendredi, 22 novembre 2019 21:30)

    Ridicule, qu'est -ce que c'est que cette mascarade?!
    Avec, la veste de treillis décorée en sapin de noël (au fond de la photo), pour rassurer les mamies....Une racaille reste une racaille qu'on se le dise!!

  • #5

    Famile FAULDS (samedi, 23 novembre 2019 20:12)

    Une personne compétente, capable et intelligente qui écoute réellement. Son service en France par le biais de son service militaire devrait être honoré. Malheureusement, certaines personnes inventent des commentaires pour attaquer cet homme sans raison

  • #6

    Jean-Claude LALOUBERE (lundi, 02 décembre 2019 16:22)

    Un arriviste.
    Son argumentaire de campagne démontre qu'il ne connait pas la fonction de maire.
    Un maire n'est pas le chef du village comme il le laisse supposer.
    Dans d'autres propos, il croit pouvoir tout relancer.
    Un maire n'est qu'un gestionnaire chargé de l'exécution des décisions du conseil municipal, ce dernier n'assurant que la gestion des biens communs et non d'assurer le "renouveau".