· 

Le point sur les travaux menés au clocher de Béliet

Par Corentin Barsacq

La semaine dernière, une société est intervenue afin de procéder à la mise en sécurité de l’église Saint-Maurice. 

Au pied du clocher de Béliet la semaine dernière, les curieux ont défilé devant un balai de nacelles tutoyant le point culminant du village. Un spectacle rare autour de l’édifice qui survient quasiment un mois après qu’un étai de soutien se soit défait du clocher de Béliet. Un évènement heureusement sans gravité puisque cet élément avait pu être rattrapé dans sa chute par les filets de protection.

 

Il y a quelques jours, la société « Emergence » a donc sorti les grands moyens pour débuter la première phase de mise en sécurité de l’édifice fermée depuis 1999. Cette première action consistait en « la consolidation des clochetons ainsi que par le remplacement des anciens filets au profit de filets de sécurité pare-gravats en périphérie du clocher sur trois zones distinctes, l’équivalent de 430 m2 » indique l’adjoint Jérôme Gellibert, en charge du dossier. 


Il faudra faire parler la pierre


Autre mission de la société en charge d’effectuer les travaux, le forage de la pierre sur trois niveaux dans la partie haute du clocher afin d’en analyser sa qualité. Pour rappel, la réalisation en 1956 d’un coffrage en béton au sein même de la flèche néogothique avait provoqué l’apparition de salpêtre, rendant la pierre perméable.

 

Enfin, la municipalité de Belin-Béliet indiquait hier au Belinétois la dépose du fleuron sommital ainsi que du paratonnerre de la flèche. Toujours selon les informations transmises par la municipalité, une étude de sol devrait par la suite être réalisée. En ce sens, un deuxième devis sera signé rapidement en faveur de la réalisation d’une analyse structurelle du lieu de culte.


Et après ? 


Si pour l’heure, le temps est à la sécurisation, la suite de ce feuilleton pourrait se décanter dans les mois à venir si l’on fait abstraction du deuxième tour des élections municipales du 28 juin prochain. Dès lors que la municipalité aura entre ses mains une étude complète et approfondie de Saint-Maurice, un cabinet d’architecte pourrait proposer différentes solutions afin d’entamer un vaste et important chantier pour consolider l’édifice et combler les défauts originels de l’église. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0