· 

Pas d’ouverture d’une seconde classe aux écoles maternelles et élémentaires

Par Aurélie Decreus

Les nouvelles du rectorat de Bordeaux, concernant les demandes d’ouverture de classe sont arrivées lundi dernier et ne sont pas aussi bonnes qu’escomptées. 

Si l’ouverture de classe initialement prévue côté Bertrine est actée, il n’y aura pas d’ouverture de classes supplémentaires côté Aliénor. Malgré le rassemblement des parents d’élèves le 02 avril dernier, les 800 signatures de la pétition, le soutien de la Mairie et l’arrivée croissante d’élèves prévue pour l’année prochaine, le Directeur Académique des Services de l’Education Nationale réfute les chiffres d’effectifs présentés par la mairie et le corps enseignant.

 

Il refuse pour l’heure d’accéder à la demande des parents d’élèves et des directrices d’école et précise qu’il attendra septembre 2019 pour procéder à un comptage réel avant de prendre une décision définitive. L’inspectrice de circonscription a quant à elle ajouté qu’il revenait à l'équipe enseignante d’être imaginative pour équilibrer les effectifs maternelle/élémentaire.

 

Les propos de cette dernière font écho au projet de restructuration des écoles prévu pour septembre 2019 à savoir :

- une école primaire Bertrine dirigée par un(e) directeur/trice comprenant 13 classes + 1 ULIS. 

- une école primaire Aliénor dirigée par un(e) directeur/trice comprenant 14 classes + 1 ULIS maternelle + 1 ULIS élémentaire.

 

Les enseignants de chaque école seraient ainsi répartis en fonction des besoins. Autrement dit, une institutrice de primaire pourrait se voir attribuer une classe de maternelle, l’année prochaine. Et vice versa. Ce projet discuté lors du conseil d’école exceptionnel du 09 avril dernier a recueilli la majorité des voix, la maire de Belin-Beliet Marie-Christine Lemonnier y est également favorable. Réponse en mai ou juin à l’issue du prochain conseil municipal.


Écrire commentaire

Commentaires: 0