· 

Les parents des écoles Aliénor et Bertrine de Belin-Beliet en colère

Par Aurélie Decreus et Corentin Barsacq

Ce matin, devant les portes des écoles primaires Aliénor et Bertrine, de nombreux  parents d’élèves se sont rassemblés pour manifester leur colère et leur inquiétude : ils réclament des ouvertures de classe pour la rentrée prochaine.

Plus de 200 personnes étaient rassemblées devant les écoles ce matin.
Plus de 200 personnes étaient rassemblées devant les écoles ce matin.

Alors que le rectorat de Bordeaux annonçait l'ouverture prochaine de deux classes supplémentaires, la réalité est bien mois reluisante. Une seule ouverture est programmée pour la rentrée prochaine, de quoi susciter la colère et l'inquiétude des parents d'élèves.

 

Plusieurs classes comptent déjà trente élèves dans leur rang. L’année prochaine, elles dépasseront ce chiffre et pour l’heure, aucune autre ouverture n’est prévue. Les estimations font état d'une arrivée de 40 élèves supplémentaires pour la rentrée 2019. Très inquiets quant à la qualité de l’apprentissage dont bénéficieront leurs enfants dans de telles conditions, les parents d'élèves ont décidé de se mobiliser ce matin pour protester contre cette décision. La pétition mise en place il y a moins d’une semaine a déjà été signée par plus de 600 personnes. Mercredi, une délégation de parents accompagnera les élus de Belin-Beliet au rectorat de Bordeaux afin de prendre part à la réunion où la décision d’ouverture ou non de classe sera débattue. La décision finale interviendra le 9 avril prochain. 

 

 

Hier, une délégation des parents d'élèves a été reçue par la maire de Belin-Béliet Marie-Christine Lemonnier. Cette dernière a affirmé soutenir ce mouvement de protestation. 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Raymonde Bieri (mercredi, 03 avril 2019 14:56)

    Continuez à vous battre pour le bien de tous les enfants. Je soutiens cette initiative.