Qui suis-je ?

" Passionné d'écriture depuis mon plus jeune âge, je nourrissais l'ambition de devenir journaliste. Issue d'une famille aux racines ancrées dans le village d'Aliénor, je souhaitais également mettre en avant mon village ainsi que l'histoire de notre patrimoine local. Après m'être éloigné du journalisme en empruntant un parcours scolaire dédié au commerce, j'ai créé Le Belinétois en 2016 afin de partager l'actualité, l'histoire et la vie locale au sein de Belin-Béliet. Derrière ce projet, le but avoué était de prendre un chemin capital afin de rattraper mon rêve de gosse, celui de partager l'information. Malgré un parcours scolaire atypique, mes écrits sur Le Belinétois m'ont permis d'être repéré par des rédactions régionales. Après avoir été  correspondant de presse dans des hebdomadaires girondins (Le Républicain Langon puis actuellement La Dépêche du Bassin), j'ai souhaitais faire de mon média un tremplin décisif. En 2018, j'ai réussi les concours d'entrée dans l'École Française de Journalisme en présentant ma création lors de l'entretien de motivation. La consécration ultime. Finalement,  quand on veut, on peut ! "

Lors de mon passage à la radio France Bleu Gironde dans l'émission " Place des Grands Hommes"
Lors de mon passage à la radio France Bleu Gironde dans l'émission " Place des Grands Hommes"

Mes engagements

Le Belinétois souhaite mettre en avant toutes les initiatives visant à valoriser notre patrimoine. En toute indépendance, ce média local partage l'actualité, l'histoire, le patrimoine, la culture, les animations ainsi que l'actualité sportive du coin. 

Mes études

Titulaire d'un Bac Pro Commerce en alternance, j'ai continué dans le commerce en obtenant en 2018, un BTS ( Brevet de Technicien Supérieur) Management des Unités Commerciales. En Septembre prochain, j'entrerai en première année à l'École Française de journalisme

Mon but

Sensibiliser Belin-Béliet et les villages des alentours à l'importance de la préservation de son patrimoine local. Car il est temps de faire plus en faveur de cet axe délaissé depuis quelques décennies maintenant. Le Belinétois sera toujours un fervent défenseur de son village.