· 

En 1977, le bombardement accidentel du Lanot à Salles

Par Corentin Barsacq

L’histoire aurait pu être dramatique. Le 27 janvier 1977, des roquettes étaient accidentellement larguées à Salles… 

 

Le Lanot sous les bombes. Dans le paisible quartier entre Salles et Lugos, la journée du jeudi 27 janvier 1977 n’avait rien d’exceptionnelle. Le mercure affichait seulement 4°C au petit matin mais le soleil était néanmoins au rendez-vous. Pas de quoi empêcher le quartier de vivre sa vie. À un seul détail près, l’incident technique sur un avion de la base aérienne de Cazaux…


Un Mirage perd ses roquettes en plein vol


Car ce jour-là au Lanot, le seul bruit venant déranger le chant des oiseaux devait être un bulldozer réquisitionné sur une maison en construction. Pas le bruit de roquettes largués en pleine forêt, à cent mètres des habitations. Survolant la commune de Salles dans la journée, un Mirage-3 de la base aérienne de Cazaux avait en effet perdu plusieurs roquettes en plein vol dans la forêt du Lanot et les explosions seront impressionnantes. Tout le quartier se pressa alors dehors afin de prendre la mesure de l’incident qui venait de se produire.

 

Par miracle, aucun habitant ne sera touché par l’incident mais une roquette explosera à quelques mètres seulement de la maison du boucher du village : « Les premiers témoins sur les lieux, certains à moins de cinquante mètres, réalisèrent, après un moment de stupeur, que plusieurs roquettes avaient explosé dans un rayon de trois cents mètres » relatait un article publié dans Sud-Ouest. Les dégâts après ce spectaculaire incident seront uniquement matériels. Des jeunes pins disparaitront du paysage champêtre et des fils électriques seront sectionnés ou projetés sur des voitures. Heureusement, les éclats atteindront que des pins et des chênes.