· 

Les marchés de Belin et Le Barp fermés, celui de Salles maintenu

Par Corentin Barsacq

Photo Le Belinétois.
Photo Le Belinétois.

C’est l’une des répercussions immédiates de l’annonce faite lundi soir par le Premier Ministre Edouard Philippe. 

 

Sauf exception, nous ne verrons plus les images de marchés bondés en pleine pandémie. Edouard Philippe a annoncé sur TF1 lundi soir sa décision de fermer les marchés dans l’Hexagone. Pourtant hier encore, un flou accompagnait cette énième mesure en lien avec le confinement. Dans le décret paru au Journal officiel, il est stipulé que « la tenue des marchés, couverts ou non et quel qu’en soit l’objet, est interdite. » La mesure comprend également une dérogation, notamment en faveur des communes éloignées d’une zone commerciale ou encore si le marché municipal est le « seul moyen d’avoir accès à des produits frais ». Enfin, la dérogation peut être obtenue si un marché accueille moins de 100 personnes simultanément. 

 

Dans le Val de l’Eyre, Belin-Béliet et Le Barp ont fermé leurs marchés. À Salles en revanche, la ville a obtenu, à titre dérogatoire, le maintien des marchés municipaux du jeudi et du samedi. Une décision accompagnée d’un encadrement très strict. Le marché sera en effet délimité par des barrières et son accès contrôlé par trois agents de la ville afin de réguler les entrées.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    S de sigoyer (jeudi, 26 mars 2020 10:57)

    Dommage que le marché de Belin ferme : Il y a pourtant de l'espace sur cette grande place pour organiser de la distanciation ...Et ces petits commerçants locaux auraient bien rendu service aux belinetois pour s'approvisionner en produits frais de qualité