· 

Salles: Entre partage et solidarité, un « Egg Drive » à Bilos

Par Corentin Barsacq

À l’initiative d’une poignée de Sallois, un « Egg Drive » a vu le jour à Salles, dans le quartier de Bilos. 

 

« L’idée, c’est de faire confiance aux gens et de montrer que les circuits courts sont solidaires. » Dans les instigateurs de ce projet, François-Xavier Riffaud, agriculteur à la Ferme Gabrielle résume parfaitement un concept installé depuis quelques jours maintenant. La naissance de ce drive assez singulier a germé dans la tête de quelques Sallois au moment où les rayons œufs des supermarchés étaient pris d’assaut : « On a entendu dire qu’il n’y avait plus d’œufs en vente dans les supermarchés de Salles. Ici, beaucoup de personnes ont des poules. Alors on a eu l’idée de donner nos œufs » témoigne François-Xavier Riffaud. À ses côtés, trois autres habitants du quartier ayant accepté d’en faire de même. Vendredi soir, le concept baptisé « Egg Drive » avait permis de donner une quinzaine de boites de six œufs. 


Un concept à reconduire dans chaque quartier 


L’initiative est volontairement restreinte aux habitants de Bilos : « Étant donné le confinement, il faut que cette initiative soit reprise dans tous les quartiers afin de limiter les déplacements. » Pour bien encadrer le drive, un fonctionnement bien huilé : « Dans le respect des règles de confinement, seuls les habitants du quartier de Bilos sont concernés. Ils ont la possibilité de venir à pied pour faire un peu d'exercice, avec leur animal de compagnie ou dans le cadre des raisons autorisées. Les boites sont manipulées le moins possible et une période d’une heure minimum est respectée entre chaque manipulation. » 

En temps de confinement, les règles doivent être respectées.
En temps de confinement, les règles doivent être respectées.

Derrière ces quelques règles à respecter, la volonté de faire confiance et d’appeler les Sallois à ne pas en abuser. Si l'idée continue à fonctionner ainsi, le « Egg Drive » pourrait même aller plus loin, c’est-à-dire directement à domicile : « On réfléchit à avoir des poules pondeuses que l’on pourrait placer chez les habitants afin qu’ils aient des œufs directement chez eux. » Une belle façon de briser la routine et de créer un élan de solidarité si précieux. 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    ninibleue (mardi, 24 mars 2020 21:53)

    Bravo aux Sallois, bel exemple solidaire. Comme quoi les mauvaises choses peuvent en entraîner de bonnes.

  • #2

    Memain (jeudi, 26 mars 2020 14:08)

    Bravo très belle initiative ça s est très beaux