· 

Église Saint-Maurice : Un arrêté de péril imminent pour débuter les travaux

Par Corentin Barsacq

La municipalité a annoncé la sécurisation prochaine du lieu de culte. Un rapport met en lumière les différents travaux à réaliser. 

C’est par le biais d’une information donnée au dernier conseil municipal que l’église Saint-Maurice de Béliet est revenue dans les discussions entre les élus de la commune. Jeudi dernier, l’adjoint aux finances Jérôme Gellibert a annoncé la décision de déclarer un arrêté de péril imminent concernant l’église Saint-Maurice de Béliet. Un choix qui s’apparente à une volonté de sécuriser la flèche néogothique dans les plus brefs délais. Une première étape vers un possible début de travaux pour réhabiliter le lieu. 

 

" Il n'est pas préconisé de déposer la flèche" 

 

La décision fait suite à la réalisation, en octobre dernier, d'une étude menée par un cabinet d'expertise au sujet de l'état actuel du clocher de Saint-Maurice. Le rapport remis depuis à la municipalité a permis de lever le voile sur la méthode à employer pour sauver l'édifice: " Il n'est pas stipulé qu'il faille descendre la flèche de l'église" annonçait Jérôme Gellibert en conseil. Un constat finalement loin de ce à quoi la municipalité s'attendait.

 

Pour en avoir le coeur net, les élus de la commune ont rencontré la société en charge de l'étude. De ce rendez-vous, il ressort la nécessité d'échafauder au plus vite la flèche néogothique pour ensuite s'attaquer au plus urgent: "Nous allons premièrement étayer les clochetons" a indiqué l'élu belinétois à ses confrères. Un cabinet d'architecture devrait ensuite être sollicité afin de planifier une éventuelle action plus profonde sur l'édifice. 

 

En 1999, la tempête Martin avait lourdement endommagé le point culminant de Belin-Béliet jusqu’à provoquer la fermeture du lieu de culte.  Selon la mairie, le montant des travaux serait estimé à plus d'un million d’euros, dont 800 000 € pour la restauration du clocher. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0