· 

L’église Saint-Pierre de Mons fragilisée par les intempéries

Par Corentin Barsacq

Depuis quelques semaines, des infiltrations d’eau sont constatées dans l’édifice belinétois.

Si la majestueuse église de Mons a traversé les siècles, elle n’en demeure pas moins malmenée par les intempéries de ces dernières semaines qui ont considérablement fragilisé la charpente de l’édifice du XIe siècle. Sur ces photos, le bois est imbibé d’eau et des flaques sont visibles au sein même de la construction. 

 

Le porche n’a pas non plus été épargné, des traces d’humidité ayant été constatées par la mairie de Belin-Béliet et l’association Une pierre à l’édifice. Depuis le clocher carré de Mons, des tuiles apparaissent recouvertes de mousse. D’autres ont glissé et laissent un accès à la charpente, directement touchée par la pluie.  

« Nous nous occupons du problème »

 

Un état inquiétant qui a poussé la mairie à se saisir du problème. Contactée par nos soins, la municipalité a affirmé que le problème était pris au sérieux : « Un devis pour estimer le montant des réparations va être réalisé. Nous avons contacté un charpentier-couvreur afin d’en savoir plus et réaliser un diagnostic. » a indiqué la première adjointe au maire Anne-Marie Goisnard. La municipalité veut en priorité préserver les tableaux présents comme « La Cène », une œuvre offerte aux habitants de Belin par Napoléon III. Édifice emblématique de l’histoire de Belin-Béliet, l’église Saint-Pierre de Mons est inscrite aux Monuments Historiques depuis 1987. 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Une Pierre à l’Édifice (lundi, 02 décembre 2019 13:32)

    Les fuites ont été constatés lors d'une tournée de contrôle effectuée par l'association Une Pierre à l'Edifice, après les intempéries du 3 novembre.
    Ces dégâts importants sont le résultat du manque de suivi de la toiture ces 10 dernières années. Mousse, tuiles gelées ou déplacées.