· 

Salles: Traces Théâtre Enjeux quitte la scène

Par Corentin Barsacq

Samedi dernier dans la salle des fêtes de Lavignolle, le rideau s’est refermé une dernière fois sur l’association salloise. 

Actif depuis 2005, Traces Théâtre Enjeux tire sa révérence. Aux termes d’une double représentation à Lavignolle le week-end dernier, la troupe a quitté la scène une dernière fois. Jointe par téléphone, la présidente et fondatrice de l’association a fait part de sa tristesse : « Nous passons à coté de quelque chose et je pense que la commune y perd un peu. »

 

À 86 ans, Claire-Lise Charbonnier admet une certaine fatigue dans son engagement de chaque instant. Présent dans le paysage culturel depuis 2005, Traces Théâtre Enjeux était une troupe d’amoureux de théâtre présidée par une professionnelle de la culture ayant fait ses armes à Paris puis dans le Val de l’Eyre. La structure s’était ensuite scindée en deux associations avec la création de la troupe « Du bruit en coulisses. »


« Nous sommes ignorés » 


À l’origine du festival Popul’Eyre, l’association regrette un manque de communication par la voix de sa présidente et le fait d’être considéré « comme des gêneurs ». Elle poursuit : « Lors des précédents mandats, nos animations étaient annoncées sur les panneaux d’information de la commune. L’ancien maire venait à nos spectacles. On avait notre place et on était soutenu. Aujourd’hui, nous ne sommes pas persécutés. Nous sommes ignorés. » En guise de dernier tour d’honneur, la pièce « Djihad » a tout de même su capter un public venu nombreux dans la salle des fêtes salloise. 


« Nous soutenons toutes nos associations sans exception » 


Contacté par nos soins, le maire de Salles Luc Dervillé a assuré que la municipalité « soutient toutes les associations locales sans exception ». Considérant néanmoins cette association comme « politisé », il ne veut pas endosser la responsabilité de cette finalité: « Cette association a fait le choix de se séparer en deux. Comme toutes les associations, nous soutenions Traces Théâtre Enjeux par le biais de subventions par exemple. Il ne faut pas mettre des problèmes en interne sur le dos de la mairie. » tranche-t'il. Malgré la fin de l’association, la troupe compte désormais se produire chez l’habitant afin de continuer à chérir cette passion pour la scène.  

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    ALBERT JEAN-LUC (samedi, 16 novembre 2019 19:09)

    Toujours triste quand une association doit cesser ces activités. Comme un lien social qui s'éteint dans une commune