· 

VIDÉO. La joie intense du CA Sallois après leur exploit en coupe de France

Par Corentin Barsacq

Dans un stade surchauffé, le CA Sallois a écrit ce dimanche l’une des plus belles pages de son histoire.

 

C’était le rendez-vous à ne pas manquer à Salles. La semaine dernière, l’équipe fanion du CA Sallois disputait le troisième tour de coupe de France au stade Jean-Pierre Rodriguez face à l’équipe de Montequieu, adversaire évoluant deux divisions au-dessus des locaux. Si la marche était haute, les violets étaient bien décidés à répondre sur le terrain et pourquoi pas créer l’exploit. En ligne de mire, un éventuel quatrième tour de coupe nationale et le prestige d’obtenir les fameux maillots estampillés à l’effigie de la compétition, véritable Graal pour tous les petits clubs de France. 


Deux buts pour enflammer l’étuve


À quelques minutes du coup d’envoi, les supporters sallois assuraient le spectacle en tribune. Fumigènes, tifos et drapeaux garantissaient une animation de prestige, pour une affiche qui l’était tout autant. Galvanisés, les hommes de Cyril Dumonteuil et Jérome Aguer ont très rapidement pris l’ascendant sur leur adversaire. Dès la 7ème minute, Kévin Oudot donne l’avantage aux siens et envoie un message fort à Montesquieu. Il sera imité en fin de première période par l’attaquant Baptiste Leroux, qui viendra logiquement faire le break.

 

Maitrise et audace ont ensuite permis à l’effectif de maintenir cette avance durant la deuxième mi-temps et d’écrire, au fil des minutes écoulées, un exploit retentissant dans le Val de l’Eyre. Au coup de sifflet final, une liesse incroyable. Cyril Dumonteuil, entraineur de l’équipe, voit en cette victoire l’accomplissement d’un travail accru : « Je ressens tout d’abord beaucoup de fierté. Cela vient récompenser le travail de tous qui permet de faire progresser le club. » Il poursuit : « à travers cette coupe de France, on voulait véhiculer une bonne image du club et du bon-vivre qui y règne. C’est un club à l’esprit familial. » 

 

  • En image, la joie intense des joueurs après leur qualification.

Écrire commentaire

Commentaires: 0