· 

Un pompier volontaire landais soupçonné d’être à l’origine des feux de forêt de Salles et Sanguinet

Par Corentin Barsacq

Lors du feu de Salles, le 16 juillet dernier.
Lors du feu de Salles, le 16 juillet dernier.

L’information a été donnée par France Bleu Gironde qui a annoncé la nouvelle hier. Un pompier volontaire landais a été déféré devant le procureur de Mont-de-Marsan et encourt jusqu'à dix ans de prison. 

Le 16 juillet dernier, 68 hectares de forêt et de végétation disparaissaient à travers un impressionnant brasier à Salles. L’incendie était tel qu’il avait nécessité l’intervention d’un important dispositif aérien pour maitriser le feu au coucher du soleil, après des heures de lutte intense. Une semaine plus tard, le 23 juillet, Sillac côté Landes s’embrasait à son tour. Face aux flammes, 15 unités avaient été appelées, en plus de l’appui de deux Canadair et d’un Dash-8. Le trafic ferroviaire avait dû être interrompu et 22 hectares de pinède avaient brulé. 


Repéré grâce à son téléphone portable


Ces deux feux seraient l’œuvre d’un seul et même homme, âgé de la vingtaine et pompier volontaire landais. France Bleu Gironde révèle que « les enquêteurs de la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Parentis-en-Born sont remontés jusqu’au Landais grâce à des investigations techniques sur son téléphone portable ». Si le présumé pyromane n’est pas passé aux aveux, il a été placé en garde à vue à Parentis et remis en liberté sous contrôle judiciaire en attendant son procès. Il sera jugé pour dégradations volontaire par incendie le 4 octobre prochain à Mont-de-Marsan et risque jusqu’à dix ans de prison. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0