· 

« Belin-Béliet, notre avenir en confiance », une prochaine liste pour 2020 ?

Par Corentin Barsacq

Depuis mars 2019, l’association Belin-Béliet, notre avenir en confiance est à pied d’œuvre pour préparer les élections municipales 2020 à Belin-Béliet. 

Le projet est municipal mais l’association n’est pas politique. C’est en tout cas le message que veut véhiculer Rédouane Louaazizi, cadre au Ministère des armées et désormais président de l’association fraichement créée à Belin-Béliet. Depuis le début d’année, il a dans sa ligne de mire les prochaines élections municipales de 2020. Le but de l'association n'est pas dissimulé : « élaborer un programme, un projet pour Belin-Béliet où chacun puisse s’exprimer et proposer des idées. » Cette ambition n’est pas une nouveauté pour les belinétois. La structure use d’une campagne de communication sur les réseaux sociaux et dans les boites aux lettres des administrés depuis le début de l’année. Aux côtés du militaire, deux vice-présidents. Alain de Sigoyer, ébéniste et Olivier Dupart, également cadre au Ministère des armées. 


Des projets pour un éventuel mandat


Si, pour le moment, l’association organise des permanences dans leur local afin de s’entretenir avec les belinétois, trois projets figurent déjà parmi les futurs travaux de cette probable liste aux prochaines élections : « Le premier chantier de notre liste est de sécuriser le clocher de Saint-Maurice de Béliet. Il menace la population locale et nous devons en faire une priorité ».  "BENAC2020" met également un point d'honneur au développement du sport sur le territoire: « Nous avons l’ambition de réaliser un terrain en synthétique sur le stade Suzon » Toujours sur cette même thématique, Alain de Sigoyer évoque Cap33 et expose son incompréhension quant au choix d’avoir supprimé le dispositif de la région pour la pratique du sport : « C’est l’occasion pour les jeunes de faire du sport et de tisser de nouvelles amitiés ». 

 

Aujourd'hui, les trois belinétois ont le sentiment que l'élu n'est plus sur le terrain: « Pour nous, il est important que nous allions au contact de la population, qu’on les écoute et que l’on sache ce dont ils ont besoin ». Avec pour leitmotiv la démocratie participative, « Belin-Béliet, notre avenir en confiance » espère réunir les belinétois autour d’un projet commun. 

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    De Seze Amandine (lundi, 16 septembre 2019 00:14)

    Je souhaite soutenir votre démarche, je vous approuvé et vous encourage, et faites moi signe si je peux faire davantage!

  • #2

    Yvan (jeudi, 19 septembre 2019 14:54)

    Bravo la censure mdr !

  • #3

    Le Belinétois (jeudi, 19 septembre 2019 15:05)

    Depuis quand faut-il tolérer les commentaires racistes ?