· 

" Rezo Pouce", le covoiturage débarque dans le Val de l’Eyre

Par Corentin Barsacq

En juillet au Barp, le comité de programmation Leader s’est réuni afin de valider la mise en place du dispositif Rezo Pouce.

C’est une belle nouveauté qui débarque sur le territoire. Le Comité de programmation, instance de pilotage du programme européen Leader a validé le 11 juillet dernier le soutien au projet de mise en place du dispositif Rezo Pouce porté par la communauté de communes du Val de l’Eyre.

 

Avec une subvention prévisionnelle de 32 137,60€, le système consiste à l’instauration du covoiturage spontané ou d’autostop organisé et sécurisé. Le territoire animera ce dispositif dans l’optique de créer une communauté sur son territoire et mettre en visibilité des trajets d’habitants. Les personnes souhaitant rejoindre le dispositif sont priés de se faire connaitre à la CdC.


Déployé au second semestre de l’année 2019


Avec l’objectif de toucher 5% de la population, soit environ 1 000 habitants, la communauté de Communes est le premier territoire à adhérer à Rezo Pouce. Elle compte en faire une solution de mobilité complémentaire au réseau TransGironde et au transport à la demande dès le second semestre 2019.

 

Depuis sa mise en place, le programme Leader a permis l’affectation de la somme de 1,35 million d’euros de financements européens Feader a destination du Pays Barval. Fort d’une belle dynamique, le programme a fait du territoire une priorité puisque 82% de l’enveloppe totale ont été alloués en faveur des projets locaux.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Jean-Claude DUHARD COBARTEC (jeudi, 22 août 2019 17:40)

    Bien, mais il n' en demeure pas moins que la priorité consiste à développer un réseau de transports en commun structurant à l' exemple de la COBAS dont les habitants bénéficient d'une ligne ferroviaire créée en 1855 avec 5 gares TOUTES desservies par les lignes de bus BAHIA et des Navettes.
    Si nous laissons perdurer tant de disparités avec les communes de la COBAN et plus encore avec celles de la CC du Val de l'EYRE, il sera alors très difficile de réaliser dans la prochaine décennie une réunion administrative.
    Qui alors supportera les conséquences de cette situation ? les habitants bien évidemment. Donnons leur une perspective future d' égalité. Principe qui figure dans la devise de la République.
    On le voit dès à présent en comparant les services de la COBAN et ceux de la COBAS. Gouverner c' est prévoir répète-t-on souvent. Je ne cesse de répéter qu' il faut toujours imaginer l' avenir. Surtout de la part des élus.
    MERCI