· 

Quand le FC Belin-Béliet défiait l'USS dans les années 70

Par Corentin Barsacq

Samedi, les belinétois assisteront à un affrontement inédit entre le HCBB et le FCBB. Dans les années 70, ce type de confrontation n'avait rien de rare. En témoigne cette journée "intervilles" entre l'US Salles et le FC Belin-Béliet. 

« Le football est un sport de gentlemen pratiqué par des voyous et le rugby est un sport de voyou pratiqué par des gentlemen.» L’adage est aussi connu que contestable. Ce jour-là, au stade Pierre Mano, ni voyou, ni gentlemen. Seulement des copains. Dans les années 70, le chaudron belinétois fût le théâtre d’un spectacle étonnant et intensément sportif, devant une foule considérable de locaux. Au programme de la journée, un tournoi interville opposant le FC Belin-Béliet à l’US Salles. L’occasion de confronter ces deux sports autour de diverses épreuves physiques. 

Rapidement, l’enjeu sportif quasiment inexistant laisse place à une bonne journée de rigolade. Jean Paul Gaillard se souvient : “ L’épreuve de la course d’âne a était très dure à conclure " La première épreuve du tir à la corde révèle quelques lacunes du côté du foot. Les bras de gringalet ne peuvent concurrencer l’ogre sallois qui s’impose non sans quelques difficultés. Derrière la rambarde, le public est nombreux. Rires, encouragements, l’enceinte sportive surplombé à l’époque de grands pins est en fête.  


AVANTAGE USS SUR LA JOURNÉE


Rires, encouragements, l’enceinte sportive surplombé à l’époque de grands pins est en fête.  Le jury composé notamment du regretté Alain Peronneau, ancien maire de Belin-Beliet et ancien président de l’US Salles n’a pas trop de mal à délibérer sur le grand gagnant de la journée. Aux termes de plusieurs épreuves, l’US Salles est désigné grand vainqueur de la journée. Pourtant, tous savent que l’épreuve la plus attendue n’interviendra qu’en soirée : le lever de coude au comptoir est disputé, les deux camps produisent une performance digne des plus grands. Les deux équipes se partagent les points… Et les verres. 

Ces affrontements sous le signe de la bonne humeur continueront entre le rugby de Salles et le FCBB. À l’occasion des 60 ans du FC Belin-Béliet, les deux équipes s’étaient de nouveau affrontées à Pierre Mano avant que les belinétois ne s’essayent à la mêlée, sans succès... Pour autant, nombre de belinétois ont tiré leur épingle du jeu malgré leur formation de footballeur et ont contribué à écrire de belles pages de l’histoire du club sallois. Messieurs, à quand une nouvelle partie ? 

Écrire commentaire

Commentaires: 0