· 

Les mains à la patte, une seconde vie pour les chats errants

Par Corentin Barsacq

Association fraîchement créée en Février dernier, « Les mains à la patte » s’investit en faveur des chats errants à Salles puis dans le Val de l’Eyre.

« Il faut intervenir le plus rapidement possible ». C’est par ces mots que Nathalie Serra Manenq décrit le besoin auquel répond l’association qu’elle préside. Elle sait de quoi elle parle. Secrétaire commerciale reconvertie dans l’élevage de chien pendant vingt années, cette présidente et fondatrice des mains à la patte n’a pu que constater l’augmentation du nombre de chats errants dans les rues salloises. C’est en étant bénévole au refuge « Les chats d’Audenge » qu’elle a pensé les fondations d’une structure semblable à Salles : « C’est comme cela que je suis tombé dans la marmite associative » observe avec humour l’ancienne éleveuse. En février dernier, elle décide de créer sa propre association en compagnie de sa fille Laura, trésorière de la structure, ainsi qu’avec son ami Estelle Combecave, également passionnée par les animaux de compagnie.

L'association a pu récupérer une chatte et son bébé
L'association a pu récupérer une chatte et son bébé

À la genèse du projet, tout reste encore à faire pour le trio bien décidé à s’occuper dignement des chats errants. « Il est primordial de les sociabiliser et de les stériliser » note Nathalie Serra Manenq. Pour cela, l’association compte se rapprocher des grandes fondations. Souhaitant proposer des chats à l’adoption, la structure peut d’ores et déjà s’appuyer sur une dizaine de familles d’accueil s’étant portée volontaire pour héberger les petits félins. Mais le développement des mains à la patte passe par la création d’un local adapté à l’accueil des chats. En attendant de trouver une opportunité, la présidente lance un appel aux bonnes volontés : « Nous avons besoin de croquettes, litières, coussins, couvertures et bien évidemment de bénévoles ». Les animaux de compagnie pourront, après avoir été sociabilisé, être adopté au sein de la structure. Pour l’heure, les trois femmes bâtissent un avenir serein pour une structure utile à tous.

Une campagne de stérilisation qui porte ses fruits

Du 23 avril au 03 mai, la municipalité de Salles s’est appuyée sur les compétences de l’association pour stériliser le plus grand nombre de chats errants sur l’ensemble de la commune. Trois secteurs ont été ciblé prioritairement : les quartiers du cimetière, les abords de la résidence « L’Oustaou » et ceux de la résidence « Grand chemin ». La mise en place de la campagne de stérilisation a permis d’assurer le bien-être animal tout en évitant la prolifération des chats errants et limiter ainsi les risques sanitaires associés. Après la stérilisation, les chats les plus sauvages nés dans la nature ont été remis sur le point de capture. Un traitement spécifique est néanmoins appliqué aux chats sociables : « ce sont des chats qui ont grandi dans une famille et qui ont par la suite été abandonnés » précise la présidente des mains à la patte. Cette catégorie sera sujet à une identification et vaccination pour ensuite être vermifuger. Les chats errants sont placés dans un foyer d’accueil bénévole « afin de recevoir un contact humain positif ».

Écrire commentaire

Commentaires: 0