· 

Une belinétoise évite de peu une arnaque au distributeur de billet

Par Corentin Barsacq

Le mardi 2 avril, une habitante de Belin-Béliet a constaté la présence d’un système bloquant la distribution de ses billets. On appelle ça le « cash-trapping ». 

Il est aux alentours de 19h le mardi 2 avril dernier lorsque l’habitante se rend au distributeur de billets de la Banque Courtois de Belin-Béliet. Désirant retirer de l’argent, elle compose son code et attend la sortie de ses billets. Mais une bande est disposée devant la fente afin de bloquer la trappe de sortie.

 

Instantanément, le distributeur est automatiquement hors service et la jeune femme s’aperçoit de la supercherie. Elle réussit alors à arracher la fameuse bande métallique pour récupérer 90 des 100 euros retirés. Après avoir alerté la gendarmerie de Belin-Béliet, la consultation des caméras de surveillance a permis d’incriminer un homme au visage dissimulé. Portant une casquette et un masque chirurgicale, la silhouette observée a déposé son système d’arnaque à 19h05, soit seulement cinq minutes avant la venue de la belinétoise au distributeur. 

Le cash-trapping, une méthode connue des banques

Le cash-trapping consiste à déposer une simple baguette de seuil de porte taillée à la bonne longueur afin qu’elle soit adaptable à la trappe de sortie des billets. Elle est ensuite discrètement fixée aux extrémités avec de la colle forte. Un adhésif est ensuite disposé sur la partie incurvée qui permet de bloquer la sortie des billets, fixés de fait sur le seuil. 

 

Une plainte a été déposée et une enquête a été ouverte par la Gendarmerie de Belin-Béliet. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0